Votre Premier Générateur HHO, C'est Votre Premier Pas Vers L'Energie Libre Et Gratuite Issue De L'Hydrogène Et De l'Oxygène. Et, Bon Sang ! Qu'est-ce-que c'est Bon !

Mar
26

Choisir un bon réservoir

Posted under Conseils Technique Truc Astuces by admin

A priori pas de quoi se mettre la rate au court bouillon dans le choix d’un réservoir pour une dry cell. Et c’est vrai, qu’y-a-t’il de plus simple qu’un réservoir d’eau ?
Rien de bien compliqué, tout ce qu’on lui demande c’est de contenir de l’eau, avec un peu d’électrolyte dedans.
Mais faites quand même attention à quelques petits détails très basiques, et choisissez le aussi pour son adaptation à votre configuration.

Il y a aussi quelques détails à vérifier en fonctionnement.La taille:

Le modèle le plus répandu contient environ 1 litre, sa taille raisonnable facilite son installation  et l’autonomie qu’il procure est très suffisante pour la plupart des moteurs de cylindrée commune. Savez vous qu’avec 1 litre d’eau on fait environ 1886 litres de HHO ?
Pour un moteur de 2 litres, qui aurait besoin de 0.5 litres de HHO par minute ça fait, en théorie,  62 heures de fonctionnement. Bon, il faut enlever l’espace vide qu’on laisse au dessus de l’eau et rajouter le contenu du générateur et des tuyaux. Si on considère encore qu’il ne faut pas trop laisser descendre le niveau d’eau pour ne pas trop modifier le réglage, je dirais qu’on dispose d’environ les 2/3 de ces 62 heures, soit un peu plus de 41 heures. A vous de calculer ce que vous faites avec votre moteur en 41 heures. Si on prend le cas d’une automobile, ça fait 4100 km à 100 km/h.

Vous pouvez augmenter votre autonomie en utilisant un PWM, mais je vous parlerai de ça dans une autre lettre.
Si vous avez la place et le besoin, il peut être intéressant d’avoir un plus gros réservoir, on augmente l’autonomie, on augmente le pouvoir de refroidissement avec une masse d’eau plus grande. Le réglage est plus stable aussi:l’ampérage subira beaucoup plus lentement la variation causée par une baisse du niveau d’une plus grande quantité d’eau.
Mais la plupart du temps il est difficile de caser un rand réservoir quelque part. Sauf dans le cas des moteurs de bateaux, groupes électrogènes, et plus généralement tous les moteurs autour desquels il y a suffisamment de place pour installer des accessoires.La matière :De préférence en plastique! Là au moins vous êtes sur que l’électrolyte ne posera aucun problème. Evitez les métaux en général et plus particulièrement l’aluminium qui serait dévoré par l’électrolyte en quelques minutes…
L’acier inox 316L peut convenir mais attention à la matière employée pour les soudures, et attention surtout au prix ( aïe! )
Le verre est très bien, mais plus difficile d’y implémenter des raccords, et surtout il risque de se casser.
L’épaisseur et le type de plastique  sont un peu moins importants, mais bon si c’est épais et un peu costaud tant mieux quand même!Les raccords :En plastique, pour les mêmes raisons, et si possible avec la possibilité de les démonter et remonter pour modifier leur orientation en fonction de vos besoin.

Réservoir spécial HHO

Réservoir intégralement imaginé et fabriqué en France pour le HHO

Le bouchon :

Etanche….. ça paraît ridicule, mais j’ai déjà vu mettre des bouchons de lave-glace ou autre, qui ont un event, un petit trou quoi….!

Préférez aussi les bouchons équipés d’un joint.

Le tuyau plongeur:Un bon réservoir a un tuyau plongeur. Ca réduit fortement la formation de mousse. Certains vendeurs appellent ça un bulleur…. ATTENTION : ça prête à confusion avec ce qui est réellement un bulleur ( rien à voir avec le réservoir ) et qui remplit plusieurs fonctions, dont la principale qui est d’éliminer les traces d’électrolytes contenus dans le gaz pour éviter les dépots corrosifs. Je vous parlerai de ça la prochaine fois.

Quelques conseils pratiques :

– Le fond du réservoir doit être situé plus haut que le point le plus haut de la Dry Cell. Si vous ne respectez pas ça, l’eau circule mal, et rend l’ampérage instable. Vous pouvez même vous trouver avec une eau qui ne circule pas du tout. C’est toujours la même eau qui est dans le générateur et il y a risque de surchauffe.

– Dans la même idée, attention au placement des tuyaux, évitez les montagnes Russes, qui peuvent créer une perte de charge et empêcher l’eau de circuler.

– Serrez des colliers sur les raccords.

– Après montage, vérifiez l’étanchéité du réservoir avec le système en fonctionnement. Pour ça vous pouvez vaporiser de l’eau savonneuse sur et sous le bouchon et sur les raccords. Si vous voyez des bulles se former, c’est que ça n’est pas étanche. Refaite votre étanchéité et recommencez.
Les problèmes d’étanchéité peuvent venir du fait que vous avez modifié l’orientation des raccords, que le joint du bouchon est mal positionné, que le col du réservoir ne présente pas une surface plate et ne se plaque pas bien au joint.
Pour les raccord filetés, en théorie, si vous les bougez, il faut refaire l’étanchéité. Donc les dévisser, les nettoyer, remettre votre produit d’étanchéité, et les revissez en vous arrêtant au point d’orientation qui vous convient, et ne plus les bouger.
Si vous utilisez du teflon, ne chargez pas trop ( 2 tours ), sous peine de faire éclater certains plastiques. ( et puis ça ne sert à rien! )

La prochaine fois je vous parlerai du bulleur qui est un organe important de votre kit.

A bientôt.

Christian.

Lien vers le blog : cliquez ici
Lien vers la boutique : cliquez ici
Accès aux promotions de la boutique : cliquez ici