Votre Premier Générateur HHO, C'est Votre Premier Pas Vers L'Energie Libre Et Gratuite Issue De L'Hydrogène Et De l'Oxygène. Et, Bon Sang ! Qu'est-ce-que c'est Bon !

Sep
22

Alimentation avec modulateur type Pulse Width Modulator (PWM)

Posted under Conseils Technique Truc Astuces by admin

Les deux façons d’alimenter un générateur HHO :

Il y a deux méthodes pour alimenter un générateur HHO. Vous pouvez l’alimenter en courant continu de manière directe ou par l’intermédiaire d’un modulateur, comunément appelé PWM ou CCPWM.

#1 Directe :

Directe comme directe….. lorsque vous tournez la clef de contact, le simple courant continu de la batterie injecté directement  dans les électrodes du générateur.

C’est la façon la plus simple d’alimenter un générateur, très facile et rapide à réaliser. Une électrode est connectée à la borne négative de la batterie ou à toute prise de masse disponible, L’autre électrode est connectée à un fusible qui protège le circuit électrique du véhicule puis à la borne positive de la batterie, mais pas directement, il faut utiliser un relai et choisir une source de courant qui n’est alimentée que lorsque le moteur est démarré.

Quand vous mettez votre moteur en route, la production de HHO commence immédiatement, et quand vous coupez le contact elle s’arrête tout aussi immédiatement.

Simple non ?

#2 Avec Modulateur de type PWM :

Encore une fois la terminologie est anglo-saxonne : Pulse Width Modulator ou PWM

Cette méthode utilise le même branchement, mais, un modulateur est rajouté sur l’alimentation. Ce modulateur ( PWM : Pulse Width Modulator ) pulse le courant à une fréquence qui peut être variable automatiquement ou fixe ET limite l’ampérage à la valeur que vous décidez. Le tout sans gaspiller de courant électrique

En fait le modulateur « coupe et remet le courant » à une fréquence élevée et en faisant varier la longueur des impulsions “ON” par rapport aux impulsion “OFF” pour laisser passer uniquement la quantité souhaitée de courant. C’est comme appuyer sur le bouton on puis off puis on puis off puis on etc…

Ou si vous préférez : jour, nuit, jour, nuit, jour, nuit etc… ( ref: Christian Clavier dans « Les Visiteurs » )

Il y a 2 type de PWM:

– Le PWM tout simple : on contrôle l’ampérage en tournant un bouton à chaque fois que c’est nécessaire.

– Le PWM de type CCPWM : une fois le réglage déterminé en tournant le bouton, le PWM va automatiquement se maintenir à ce réglage, quelles que soient les conditions extérieures.

Quelle différence ça fait d’utiliser un PWM ?

L’alimentation directe est très répandue, parce que le kit est un peu moins cher et l’installation légèrement plus facile, ce qui fait que globalement « c’est moins cher ». Et après tout c’est une méthode qui fonctionne très bien si vous acceptez de voir fluctuer l’ampérage en fonction des conditions de température,  quantité d’électrolyte présente dans le bain, niveau qui baisse, etc… Et si vous acceptez aussi de “patouiller” assez souvent avec le bain électrolytique….

Laissez moi vous dire quand même quelques avantages de la méthode modulateur :

#1 Le modulateur vous permet de contrôler plus facilement l’alimentation du générateur hho, c’est un énorme avantage en ce qui concerne l’optimisation des réglages de votre installation. Le PWM va limiter l’ampérage à la valeur que vous décidez, quelle que soit la quantité d’électrolyte présente dans le bain…..

#2 Le PWM permet de s’adapter rapidement ( voir instantanément avec un CCPWM ) aux conditions de température

#3 Le PWM permet de s’adapter rapidement ( voir instantanément avec un CCPWM ) aux variations de niveau dans le réservoir.

#4 Le PWM permet de brider le système et évite les emballement qui provoquent une surchauffe et la détérioration de votre installation.

Pour ceux qui sont déjà un peu familiers du HHO, ce n’est pas dur de comprendre que c’est hyper sympa de pouvoir “décider” de l’ ampérage juste en bougeant un bouton et sans lever les fesses de son siège !

Voilà c’est tout pour l’instant sur la question.

A+

Vous pouvez voir comment optimiser votre installation ici : Quantité de Gaz HHO Idéale

Technorati Tags: , , , , , , , , , ,

  1. Quantité De HHO Idéale | Generateur HHO Said,

    […] Alimentation avec modulateur type Pulse Width Modulator (PWM) […]

  2. constant Said,

    Bonjour je reviens vers vous pour savoir pour quelle raison il est mieux avoir un régulateur avec écran, je ne comprends pas merci j’aimerai savoir avant de passer commande.

  3. admin Said,

    * Avec un PWM sans écran de contrôle vous ne pouvez que réduire globalement l’ampérage d’un certain pourcentage. Disons que vous avez choisi de reduire de 50% l’ampérage demandé par votre cellule. C’est déjà intéressant, mais si la demande d’ampérage augmente pour une raison quelconque, vous aurez toujours 50% de réduction, mais cette fois sur un ampérage plus important… Ok? Et il faut savoir que l’ampérage peut varier du simple au double ( voir plus ) si il y a une augmentation de température importante, comme par exemple quand vous démarrez en hiver, votre système est froid et quelque minutes après il prend sa température de fonctionnement qui est beaucoup plus élevée. L’ampérage augmente aussi quand le niveau d’eau baisse dans le réservoir, ou si il fait très chaud en été, ou si vous êtes dans un embouteillage, etc, etc…

    * Avec un PWM qui à un écran de controle ( donc un microcontroleur ) vous réglez sur l’ampérage que vous souhaitez, et le mirocontroleur se charge de maintenir en permanence l’ampérage que vous avez choisi, quelles que soient les conditions de température ou de concentration d’électrolyte dans l’eau. Le seul cas ou il ne peut pas le faire c’est quand il y a moins d’ampérage que ce que vous lui demandez, là évidement il ne peut pas inventer ce qui n’existe pas !

    Voilà, j’espère que ça vous aide.

  4. Leblond Said,

    Bonjour,
    Dans le cas d’un pwm sans affichage, est ce que le fait de mesurer l’intensité de l’alimentation du pwm est proche de celle qui traverse les éléctrodes? Sauf si mesurer l’intensité aux éléctrodes avec un testeur traditonnel est exact, ce que je ne pense pas, le testeur est fait pour mesurer une intensité en continu et non en frequence, et à la pince ampèrmétrique non plus?
    Cordialement

  5. admin Said,

    oui, à priori la bonne solution est de mesurer le courant entrant dans le PWM, ça vous donne la consommation globale du sytème, en incluant le peu que consomme le PWM.

  6. MadNAv Said,

    Bonjour,

    Vous utilisez le PWM pour réguler l’electrolyse.
    Certains sites proposent de sortir le courant à une fréquence proche de 42800Hz (ou la moitié) qui serait considérée comme une fréquence de “résonance”. Certain y rajoutent aussi un gap , créant ainsi des trains de 4 impulsions à 42800Hz, avec un gap (dont je ne retrouve plus la valeur).

    Ceci permettrait d’utiliser beaucoup moins d’electricité pour le même résultat.

    Qu’en pensez vous ? ?

  7. admin Said,

    Je pense qu’il y a effectivement à creuser de ce coté, mais je n’ai pas encore testé.
    Tenez nous informés si vous faites des essais.