Votre Premier Générateur HHO, C'est Votre Premier Pas Vers L'Energie Libre Et Gratuite Issue De L'Hydrogène Et De l'Oxygène. Et, Bon Sang ! Qu'est-ce-que c'est Bon !

Sep
22

Moteur à Eau : Le principe en 2 mots

Posted under Comment Ca Marche ? by admin

Ce Blog n’a aucune prétention scientifique. Ce qui y est rapporté n’a donc aucune valeur scientifique, il s’agit juste de rendre compte d’un évènement bien réel, en train de se passer maintenant, avec des personnes bien réelles aussi !

Voici, piochées sur une multitude de site web aux USA des infos sur le phénomène “moteur à eau” qui s’annonce ( n’en déplaise à ses détracteurs et aux sceptiques de tous poils ) comme un véritable raz de marée !

Vu que je baragouine un peu l’Anglais,  je vous traduit tout ça en Français, sans prétention aucune, et en espérant provoquer la discussion, et amplifier le buzz sur le “moteur à eau” !

Alors allons y !

Etant donné qu’à l’heure ou j’ecris ce texte personne ou presque dans le public Français ne connait ce système( pas pour longtemps ), il m’a bien fallu lui trouver un nom.
Mon but étant qu’un maximum de personnes aient connaissance de ce système, j’ai choisi “moteur à eau“, pour des raisons de visibilité dans les moteurs de recherche.

Bien sur ce terme ne reflète pas la réalité qui devrait plutôt être un truc du genre : ” Renforcer les performances du moteur avec de l’hydrogène ” ou ” Système générateur d’hydrogene supplémentaire “….. Trop long !

Ou alors une traduction littérale de l’anglais “HHO Generator” soit Générateur HHO…. Personne, ou presque, ne connait ! Donc j’en suis resté à mon “moteur a eau“, qui est un mot clef moins précis mais pas mal utilisé.

Enfin bref ! On y va ou bien ?!!

Allez :

Pour être concret, un générateur d’hydrogène supplémentaire est essentiellement un genre de bocal qui contient de l’eau distillée et une substance qui favorise l’electrolyse de l’eau, tel que le bicarbonate de soude, très aprécié par les utilisateurs de kits moteur à eau.

L’électrolyse de l’eau est provoquée par le passage dans l’eau du courant electrique continu issu, dans ce cas, de la batterie du véhicule, S’en suit une séparation des molécules d’hydrogène et d’oxygène.
L’hydrogène et l’oxygène ainsi produits sont ensuite acheminés dans le moteur par l’intermédiaire du système d’admission d’air.

Petit shéma :

Schema moteur a eau / Generateur HHO

Plusieurs types d’électrolyseurs sont utilisés, mais le principe de base est le même : l’electrolyse de l’eau.

La différence principale entre les différents générateurs, réside souvent dans le type d’electrodes utilisées, qui peut etre très varié au gré de leur inventeur :

Fils, plaques, grilles, tubes sont les plus courants, leur point commun étant d’être en acier inoxydable.

Mais si vous surfez un peu sur le net vous trouverez un peu de tout ! Comme des rapes à fromages ou autres ustensiles en acier inox….

Une fois le complément d’hydrogène/oxygène dans le moteur, il contribue à l’augmentation de la propagation de la flamme au cours du processus de combustion.
En d’autres termes, l’hydrogène/oxygène rend la flamme dans votre moteur  plus “rapide” ou plus “efficace” si vous préferrez.
Même si vous ne comprenez pas exactement comment le moteur fonctionne ( ce qui est mon cas ), ce que vous devez retenir est que cette “accélération” de la propagation de la flamme, induit une combustion beaucoup plus complète du carburant vaporisé dans les cylindres de votre moteur pendant la phase d’admission

En d’autres termes, une plus grande quantité de carburant est exploité et une moins grande quantité gaspillée.

Parce que si vous n’êtes pas au courant, je vous annonce quand même que votre voiture n’utilise que 30% du carburant que vous achetez avec votre bel argent… Eh oui ! Ca fait mal ! Mais c’est comme ça, et si vous avez du mal à le croire, recherchez sur google ou wikipedia ou autre moteur de recherche, et rendez vous compte par vous même !

Le gaz HHO est donc utilisé comme un catalyseur de combustion : Il permet de récupérer une partie de ce gaspillage énorme !

Bien sur les âmes sceptiques et bien intentionnées vous diront que ce n’est pas possible parce que l’électrolyse n’est pas une opération rentable… C’est à dire qu’il faut plus d’énergie pour créer le gaz HHO que ce qu’il restitue en brulant….

Et c’est vrai !

Mais ça marche quand même, pour une raison très simple ! Si vous voulez connaitre cette raison, lisez cet article du blog, tout y est expliqué ! : http://www.generateurhho.com/ca-existe-ou-pas/lelectrolyse-a-un-rendement-inferieur-a-1-oui-mais-non

A bientôt

PS :

A Méditer :

Savez vous que le gasoil ou l’essence ne sont pas rentables ? Pour que 1 litre de gasoil ou d’essence arrive dans votre réservoir, il a fallu dépenser en énergie plus d’un litre de gasoil ou d’essence…. Extraction, transport, raffinage, retransport ont couté plus d’énergie que celle restituée par la combustion…

Et en plus vous en gaspillez 70%…..

Bonne méditation.

Technorati Tags: , , , , , , , , , , ,

  1. Claude Said,

    Je suis français, et je connais très bien le système, puisque je m’en suis servi et je compte le perfectionner.

    Cordialement

    Claude

  2. Léon Céran Jérusalémy Said,

    Je viens de faire l’acquisition d’un DC45SYS Complete DC450 Dry Cell System, que j’ai commencé à monter sur mon véhicule qui est une ML 320 CDI.
    Ne voulant en aucun cas rater l’opération, je viens de découvrir sur votre site que ce qui me manquait c’était le branchement sur l’aspiration, après le filtre.
    De ce pas, je retourne à mon véhicule pour terminer le montage, et je vous dirais ce qu j’en pense après.
    Si ça marche, je compte informer mes amis etc…. et pourquoi pas devenir l’installateur agréer pour ce système, si c’est possible, bien entendu!

    Merci à vous!

  3. Lheureux Said,

    Bonjour , je me posais juste trois petites questions :
    1- Normalement , une électrolyse sépare l’oxygène de l’hydrogène or la dans votre bocal , il me semble qu’il n’y a pas de séparation et que ces deux gazs se rémélangent avant d’être injecté dans le moteur.. Normalement à l’école on apprend qu’il ne faut pas mélanger oxygène et hydrogène car il y a risque d’explosion… qu’est ce qui est vraiment injecté dans l’arrivée d’air ?

    2 – Combien fait-on de km avec un bocal rempli d’eau … en sachant que l’électrolyse va forcemment faire baisser le niveau de l’eau dans le bocal. Ou est le niveau mini a ne pas dépasser ?

    3- Combien produit on de litres d’oxygène et d’hydrogène avec l’eau contenu dans un bocal avant d’atteindre le niveau mini ?

  4. admin Said,

    1- Normalement , une électrolyse sépare l’oxygène de l’hydrogène or la dans votre bocal , il me semble qu’il n’y a pas de séparation et que ces deux gazs se rémélangent avant d’être injecté dans le moteur.. Normalement à l’école on apprend qu’il ne faut pas mélanger oxygène et hydrogène car il y a risque d’explosion… qu’est ce qui est vraiment injecté dans l’arrivée d’air ?

    Dans le cas des dry cells on injecte le produit de l’électrolyse, soit de l’hydrogène + de l’oxygène ( HHO ). Il y a risque d’explosion en cas de contact avec une étincelle ou flamme bien sur. Aussi en cas de tentative de compression, mais on arrive pas à un taux de compression suffisant avec une installation de générateur HHO sur un moteur thermique. Aussi en cas de saturation de l’espace avec du HHO, ( ça ne peut pas arriver avec une dry cell )
    .

    2 – Combien fait-on de km avec un bocal rempli d’eau … en sachant que l’électrolyse va forcemment faire baisser le niveau de l’eau dans le bocal. Ou est le niveau mini a ne pas dépasser ?

    Tant qu’il y a de l’eau, ça marche. Si il n’y en a plus…. Ca ne marche plus !
    Il faut éviter quand mêmede laisser trop baisser le niveau de l’eau parce que ça modifie la concentration d’electrolyte, donc la quantité de HHO produite, donc votre réglage de production, donc ça diminue voir annule vos économies.

    3- Combien produit on de litres d’oxygène et d’hydrogène avec l’eau contenu dans un bocal avant d’atteindre le niveau mini ?

    Ca dépend beaucoup de la taille du réservoir, de la configuration des plaques du générateur, et de la quantité de gaz produite par minute ( donc de la cylindrée du moteur ), mais disons que dans le cas d’un moteur de 2 litres il faut surveiller le niveau vers les 1500 kilomètres parcourus avec un réservoir de 1 litre d’eau et vers les 2500-3000 avec un réservoir de 2 litres.

  5. Frank Said,

    Bonsoir,
    Je me pose juste une question. Un moteur tourne à des régimes variée selon les besoins. Votre système HHO lui fonctionne en ON/OFF. Comment dans ce cas optimiser le fonctionnement du véhicule???
    A régime maxi peut être mais au ralenti et aux régimes intermédiaires le HHO fournit toujours la même quantité de gaz… Et l’aspiration seule ne peut pas suffire à réguler le débit…
    Merci pour votre réponse.

  6. admin Said,

    C’est une remarque qui nous est souvent faite. Et à priori elle semble très logique.
    Ceci dit une telle fonctionnalité n’a, à notre connaissance, pas encore été mise en place et testée. Tout ça reste donc à expérimenter.
    Mais le bénéfice éventuel n’est pas certain, vu qu’on est limité en production de HHO, à cause de la consommation d’électricité.
    Et vu aussi, qu’on utilise le HHO comme un comburant et non comme un carburant, est-ce-que sa présence en plus ou moins grande quantité à certains moments serait bénéfique ?
    En fait on produit en permanence le maximum de gaz possible pour un moteur donné, donc la régulation dont vous parlez se ferait uniquement en diminution.
    Bref, tout ça n’est pas gagné d’avance, mais ça mériterait d’être exploré.

  7. Thomas Said,

    Bonjours,
    Simple curiosité mais qu’elle type d’eau peut on utilisé. Par exemple puis je prendre de l’eau de mer ?

  8. HHOman Said,

    L’électrolyse de l’eau de mer produira, en plus du HHO, du chlore…. L’alliage de métaux composant votre bloc moteur et certains autres organes ne vont pas aprécier la blague !